Dire la Vérité

« Examinez tout avec discernement :

         Retenez ce qui est bon. »

                                                                         (1 Thessaloniciens 5, 21-22)

 

Retour vers le Père

 

 

Cette vidéo, la seconde concernant le thème du « Retour vers le Père », s'intitule : DIRE LA VERITE !

Or, supposons donc que ce fameux fou de la précédente vidéo, vous savez... ce fou qui se prétendait sage, eh bien supposons qu'il ait eu la chance de se convertir (ou plutôt de se laisser convertir ; car vous le savez bien, c'est Dieu Lui-même qui convertit et non pas nous... et non pas avec nos mots... nos réflexions, nos propres histoires. Une conversion, une vraie conversion en tout cas, c'est bel et bien un Miracle ! C'est-à-dire une intervention concrète de Dieu en plein cœur de nos Vies. Or, il n'y a que Dieu qui puisse faire cela. A l'homme, cela est impossible. Sauf bien sûr... que l'homme peut, au moins, le dire...(et non pas chercher à convertir les autres, mais à le dire... simplement). Car à partir du moment où nous sommes « convertis », c'est à dire retourné, changé, transformé intérieurement, eh bien nous pouvons dire et cette fois avec certitude - comme dans l'évangile de Jean au chapitre 14 verset 6 - vous savez, quand Jésus - lui-même - s'exprime avec la plus grande fermeté en déclarant qu'il est le chemin, la vérité et la Vie et rien de moins : le chemin, la Vérité et la Vie !

Contrairement aux idées reçues selon lesquelles toutes les religions se « valent »... eh bien moi j'ose dire non !

On les respecte certes toutes, mais pour celles qui, en tous cas, ne confessent pas que Jésus, le Christ, est venu parmi nous pour nous montrer ce qu'est Le Père  – comme le dit très justement Arnaud Dumouch, un ami chrétien convaincu dont j'aime beaucoup les enseignements – on ne peut voir dans certaines de ces religions que des « prémices » de La Vérité. De l'unique Vérité. 

Dieu oui, il est le même pour tous, mais pas ce que certains disent de lui... Ce n'est pas la même chose en effet de croire en un Dieu qui dit qu'il est bon, que de croire en un Dieu soi-disant vengeur qui va nous punir aveuglément... (et là, vous comprenez pourquoi on devient djihadistes ou intégristes).

Non, Dieu s'est fait homme en Jésus qui est plein d'Amour et, à ce titre, nous autres, bienheureux convertis en tous cas, nous pouvons le dire et le redire sans nous lasser autour de nous :  Jésus est le chemin, la Vérité et la Vie ! 

Certains prétendent qu'il n'y a pas qu'une vérité, mais plusieurs... et aussi que chacun détient sa part de vérité.  

Or, moi je crois et j'ose même le crier bien fort, que chacun n'a pas sa propre vérité. Car la Vérité est unique et  c'est le Christ ! » et non seulement nous pouvons le dire, mais nous avons l'obligation de le dire !

« Malheur à moi si je n'annonce pas l'Evangile ! » est-il dit dans l'épitre de Paul aux Corinthiens 9 ,16. 

Malheur à moi, si je n'annonce pas cette bonne Nouvelle, car c'en est une de voir ainsi sa vie prendre du sens et de se prolonger dans l'éternité.

Mais Il faudrait plutôt dire « dommage »et non « malheur », mot toujours galvaudé par ceux-là même qui ne se privent pas de dire – et parfois même à juste titre – qu’ils refusent l’idée d’un Dieu vengeur.

 

Oui, dommage pour moi et dommage pour ceux qui m’entourent. Ceux à qui je ne donnerai peut-être pas la chance, l’opportunité de savoir qu’ils peuvent être heureux, vraiment heureux. Et qu’ils peuvent aussi s’appuyer sur Quelqu’un, sur un Ami et un Vrai... qui n'est pas une idole, une phobie.

 

Le monde a faim. Il a si faim qu’il butine, de-ci, de-là, les fleurs artificielles du monde et de son prince. Le monde qui, le savez-vous ? attend la nourriture qui ne déçoit pas et qu’on appelle « pain de Vie » !

 

Ce pain de Vie, si nous l’avons, nous est-il permis de le consommer sans partage, sous le regard de tant de pauvres affamés ? Si nous ignorons ces pauvres qui, le plus souvent, ignorent eux-mêmes qu'ils le sont, comment Celui qu’ils doivent découvrir parlera-t-il à leur cœur ?

 

Si nous sommes encore des "croyants" de l’ancien testament, faudra-t-il que Dieu renvoie Son Fils, pour qu’on le crucifie de nouveau ?1

 

 

 

1 Ce n’est pas pour rien que Thérèse Neumann, Marthe Robin et tant
d’autres mystiques connus et inconnus, ont  incarné  Jésus Crucifié  lors  de  certaines extases.  Finalement, cela ne répond-il pas au désir de Dieu de rappeler au monde la mission du Christ ?

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site